Historique

Image Image Image

La Maison LePailleur tient son nom d'une famille de notaires, le père et le fils, soit respectivement François-Georges LePailleur et Alfred-Narcisse LePailleur, qui en ont été propriétaires, de 1826 à 1834 pour le premier et de 1855 à 1875 pour le deuxième. Maison prestigieuse et imposante pour l’époque, la Maison LePailleur fut construite en 1792. Elle constitue un bel exemple de la maison québécoise typique.

Curieusement, la maison dans son état actuel ressemble beaucoup à celle décrite dans le contrat de construction transigé entre Pierre Bouthillier et François Rolland, daté du 14 février 1792. Dans cette entente Pierre Bouthillier s’engage à remettre la maison clef en main, au premier septembre prochain. Mais en fait, il y a plus qu’une maison qui s’érige dans le décor de la seigneurie de Châteauguay. Tout un domaine fait face désormais à l’église St-Joachim. En effet, ce domaine comporte plusieurs dépendances à l'arrière, tels une écurie, un caveau à légumes, une grange et des latrines.

 

Au fil du temps, la maison a connu maintes vocations. Elle a servi d’abord d’entrepôt de fourrures, par la suite de magasin général, de résidence privée pour des familles francophones et anglophones et d’étude de notaires. Au lendemain de la rébellion des Patriotes en 1839, la maison aurait été réquisitionnée par les soldats anglais en poste à Châteauguay.

Il est vraiment exceptionnel qu'avec une histoire si variée, la maison soit restée sans changement majeur. Bien sûr, les dépendances ont été détruites et la dimension du terrain est plus petite, mais il n’en demeure pas moins que la maison constitue un témoin du temps jadis.

Notre Collection

La collection d’artéfacts de la Maison LePailleur a été constituée principalement grâce à des dons d’objets faits par les citoyens de Châteauguay ou des municipalités environnantes qui ne voulaient pas voir disparaître ces témoins de leur histoire.

Au fil des ans, plusieurs objets ont été acquis par la Société du Musée du Grand Châteauguay, gestionnaire du domaine LePailleur. La majorité d’entre eux sont des objets qui datent du 19e et du 20e siècle. Outils, vêtements, accessoires de cuisine garnissent les étagères de la réserve. Quelques pièces de mobilier nous ont également été cédées. Une grande majorité d’entre elles sont visibles dans notre exposition permanente, agrémentées d’autres artéfacts permettant de mettre en contexte les divers propos abordés. À chacune de nos expositions temporaires, d’autres objets sortent de leurs cachettes pour que vous puissiez les découvrir.

Jusqu’à maintenant, un peu plus de 1600 pièces ont été documentées. En plus de celles précédemment nommées, nous comptons plusieurs photographies, cartes postales et livres. La collection est  en constante évolution et régulièrement, de nouveaux objets viennent s’ajouter aux anciens.

Dons d'objets

Bien qu’une quantité abondante d’artéfacts soit présente dans notre collection, nous sommes toujours à la recherche de nouveaux objets. Nous avons, dans les dernières années, créé une politique de gestion des collections afin de pouvoir mieux diversifier notre inventaire. Nous avons également ciblé des champs de collection bien précis tels que, l’histoire duGrand Châteauguay, de la Montérégie ou du Bas-Canada. En outre, ces grandes catégories ont été divisées en thématiques liées à nos objectifs de diffusion;

  • l’archéologie de notre site
  • les événements patriotes de 1827-1838
  • le patrimoine religieux de Châteauguay
  • le régime seigneurial
  • les artisans, les commerce et industries représentatifs de la région
  • les personnages marquants (politique, arts, sports, etc.)
  • la ruralité, l’urbanité et la villégiature
  • la préhistoire

Si vous songez à vous départir de vos trésors, que ce soit du mobilier, des vêtements, des outils, des photographies ou tout autre objet en lien avec ces champs de collection, n’hésitez pas à entrer en contact avec nous. Nous ne pouvons toutefois garantir l’acquisition de tous les objets proposés. Le caractère commun, l’état d’usure, les exigences de conservation et d’entreposage sont des facteurs qui pourraient engendrer un refus de la part du comité. La cas échéant, nous prendrons soin de vous référer à une autre institution.

Publications

Le Murmure du Temps est une publication trimestrielle qui traite de l’histoire et du patrimoine régional, par la plume d’auteurs d’ici. Pour les amoureux de traditions comme pour tous ceux et celles qui veulent en connaître davantage sur notre coin de pays, ce bulletin est une excellente source d’informations.

Le Murmure du Temps est aussi un outil indispensable pour répondre aux objectifs de la Société du Musée du Grand Châteauguay et ainsi soutenir tout le travail qu’elle fait pour mettre en valeur et conserver le merveilleux site de la Maison LePailleur. C’est une publication qui permet de donner une voix à la Société et ainsi informer ses membres, ceux-ci recevant gratuitement leurs exemplaires de février, juin et octobre par le courrier.

Nous remercions les commanditaires du Bulletin sans qui ce projet ne pourrait être pérennisé.

Toutes les publications des années passées sont disponibles à la Maison LePailleur et sont vendues au coût de 4$. Vous voulez en connaître davantage sur le Bulletin, devenir commanditaire ou simplement  jeter un coup d’œil aux articles publiés? Prenez le temps de lire notre numéro spécial 20e anniversaire!

Numéro spécial 20e

En collaboration avec la Société du Musée du Grand Châteauguay, la Ville de Châteauguay publie de façon ponctuelle des fascicules à caractère historique abordant divers thèmes. Ces publications agréables à lire sont disponibles gratuitement à la Mairie, au Centre culturel, à la Bibliothèque et ici même, à la Maison LePailleur. Vous pouvez aussi consulter la version PDF de chacun des fascicules.

Bonne lecture!